The Corpse Drivers

Club de Corbillards - Hearse Club -
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au Japon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4764
Localisation : France
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Au Japon.   Mar 21 Aoû - 16:38

Les funérailles Japonaises


Nous trouvons également des coutumes profondément enracinées dans les enterrements traditionnels japonais.

Au Japon, on pense que l'homme va partir pour un voyage vers l'au-delà après la mort.
Selon les régions et les doctrines religieuses, il y a quelques différences, mais quand un homme meurt, nous l'habillons d'une robe longue blanche et une paire de tabi blanc (sandales).

Puis, nous préparons un sac dans lequel nous avons mis de l'argent de sorte que les défunts puissent sans risque traverser le fleuve de la mort ou « Sanzu-no-kawa », censé être situé entre ce monde et l'autre monde.

Nous mettons le sac sur l'épaule des défunts, dans sa main un chapelet appelé "Juzu" et puis on l'étend dans un cercueil.

Il a l'aspect d'un voyageur antique.

Juzu est une corde de 108 boules d'environ 1 centimètre et dit que le Bouddha l'a fait à partir des écrous comme un outil pour expliquer les enseignements du bouddhisme afin de soulager les personnes de leur vie affligeante. Par la prière avec Juzu, selon Bouddha, nous pouvons renoncer à des désirs mondains et devenir vertueux.

En outre, nous avons une coutume celle d' humidifier les lèvres de la personne morte avec une brosse neuve pour souhaiter à celle-ci un bon retour à la vie et ne pas se sentir sale dans l'autre monde.

Le cercueil est tourné la tête vers le Nord, ce qui est une réminiscence du maintien et de l'aspect de Bouddha quand Bouddha a renoncé à des désirs mondains. Par conséquent, dans notre vie quotidienne, on considère comme un mauvais présage d’orienter notre tête vers le nord quand nous dormons parce que cet aspect suggère la mort.

Avant l'enterrement, nous avons une cérémonie appelée "Otsuya". À l'origine, chez Otsuya, seulement les parents et les amis proches se réunissent pour consoler le décédé, peu disposé à partir, en plaçant une lumière et un encens qui brûlent toute la journée.

Récemment, ceux qui ne peuvent pas assister à un enterrement sont aussi bien acceptés chez Otsuya. La fonction de l'encens brûlant appelée "Sho-ko" existe dans chaque enterrement bouddhiste indépendamment de la religion.

Tant à l'enterrement qu'à l'otsuya, les participants offrent un encens pour le repos d'une âme partie et pour se purifier tandis qu'un prêtre récite un psaume.

Tout d'abord, les participants prennent l'encens en poudre avec leurs doigts, le soulève à la hauteur de leurs yeux, les ferment et prient.

Deuxièmement, ils laissent tomber l'encens en poudre dans le brûleur d'encens. Cette série d'action sera faite deux fois. Quand l'enterrement finit, le corbillard partira.

Avant cela, la plus proche famille peut voir le défunt avant la fermeture définitive du cercueil.

Ce moyen permet de souhaiter aux défunts un voyage sûr à travers le fleuve "Sanzu-no-kawa" et d'arriver dans l'autre monde en sécurité. Les autres personnes qui assistent à l'enterrement joignent leurs mains dans la prière et voient le défunt partir avec le corbillard.

Au Japon le défunt est incinéré. La famille des défunts, les parents et les connaissances proches brûlent l'encens et joignent leurs mains dans la prière après récitation de psaumes et l'offrande de l'encens par un prêtre. Après incinération, les cendres funèbres sont placées dans une urne et enterrées dans un cimetière.



source (sauf photo) : http://www.restaurant-japonais.com/dossier-les-funerailles-japonaises-17,3,1.html
Revenir en haut Aller en bas
http://thecorpsedrivers.coolbb.net
pscy
Thanatopracteur
Thanatopracteur
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 43
Localisation : Namur - Belgique
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Au Japon.   Mer 22 Aoû - 19:33

Cimetière japonais :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Japon.   Ven 28 Mar - 19:02

"Japanese people, for all their healthy ways, do eventually die. Though I just heard the oldest documented person alive currently is a 114 year-old Japanese woman.



For the body of the departed, cremation is the only way. Not a whole bunch of space available in Japan to lay out full graves, so their cemeteries have stacked up urns.



This cemetery is in Kyoto. The big stones are the family markers, surrounded by smaller stones around containing the ashes of the family members. I took the picture below of the turtle because it was my favorite family marker.

Now how do they get there. In a hearse, obviously. But a hearse in Japan doesn't look like the one you and I are used to. For one, they are smaller. I guess smaller people, in smaller boxes require smaller cars. Secondly, the Japanese usually go for Buddhist rites for their departed. So the hearse becomes ornate, like a Buddhist temple.

The natural wood look is not common, so it must be super fancy





A video of the the hearse being loaded. (Listen for the bell. It's a sound known across Japan as the bell of farewell for the departed.)

One more thing about hearses. It's a childish superstition that when a hearse passes by you have to cover your thumbs. You make a fist with the thumbs inside. If you don't, the superstition maintains, you will not be able to see your parents on their deathbed. Pretty grim superstition to lay on kids.

It has something to do with the thumb being the 'parent finger'. I never saw anyone doing that, but I've heard that adults do the same, just to be sure."

Vidéo à voir en prime :http://kentuckythomas.blogspot.com/2007/06/we-moved.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Japon.   Dim 30 Mar - 13:10

Pour ceux que le Japon ancien intéresse , à lire dans http://fr.wikipedia.org/wiki/Kofun

Les kofun (古墳) sont des monuments funéraires mégalithiques japonais de la proto-histoire



Bonne lecture !!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Japon.   Dim 30 Mar - 13:14

Revenons au Japon actuel, témoignage raconté par le modérateur du site
http://www.histojapon.com/forums/viewtopic.php?id=88

Ici je vous explique les funerailles de ma belle-mere.

De l'hopital, elle a ete ramenee a la maison sur une civiere. Nous avons suivi en voiture. A l'hopital, il y a une petite ceremonie, mais je passe.

Arrivee a la maison, les gens des pompes funebres l'ont mise sur un futton devant le butsudan ( l'autel du culte des ancetres, en general chaque famille en possede un ). La tete de la personne decedee est toujours placee au Nord. Sur son visage, il y avait un morceau de tissu blanc.

Nous avons brule de l'encens et les membres de la famille ont passe la nuit a cote d'elle. Chacun devait se reveiller a son tour pour remettre bruler de l'encens.

Le lendemain, les gens des pompes funebres sont venus avec le cercueil,
mon mari et moi attendions dans une autre piece afin que ce soit fini.

Mais ma belle-soeur nous a appele car nous devions assiste a la mise en biere.

Les gens des pompes funebres ont change delicatement le kimono de ma belle-mere et lui ont mis un kimono blanc. Mais on a entendu les os craques.

Apres c'etait la visite des voisins et j'ai du servir le the. Nous avions toujours les vetements de tous les jours.

Le soir, les pompes funebres ont amene ma belle-mere au temple bouddhiste. Il y a une decoration speciale pour les funerailles et la photo de la personne decedee.

Toute la famille est venue de plusieurs coin du Japon. Nous avons mange et bu ensemble. Et apres, il etait l'heure de dormir donc nous avons mis des futtons sur les tatamis.

Mon mari etant en premiere position puisque le fils ( les filles n'appartiennent plus a la famille, elles appartiennent a la famille de leur mari) nous avons dormi le plus pres du cercueil. Moi en premiere position et mon mari etait a cote d'un de nos neveux donc je ne pouvais pas dormir a cote d'un autre homme. Il va de soi !!!

Evidemment, je n'ai pas FERME l'oeil de la nuit. La deuxieme nuit !!!

Le matin, le bonze est venu ( c'est le bonze de la famille, toujours le meme) et il y a eu la ceremonie.

Tout le monde est habille de noir. TOUT EN NOIR, pas une petite trace d'une autre couleur. Meme les boutons. Les femmes portent un collier de perles et des boucles d'oreilles en perle aussi je n'ai pas pu mettre les miennes car elles etaient entourees d'or.

Avant la ceremonie, tout le monde a donne une enveloppe avec de l'argent. Une enveloppe speciale pour les funerailles.

On trouve toutes sortes d'enveloppes de ce genre dans les supermarches.
(enveloppe pour les funerailles, mariage etc... )

On doit donner une somme d'argent mais par rapport au degre de parente ou de connaissance, si je puis dire. Un parent ou un voisin ne donnera pas le meme montant d'argent. Tout est reglemente.

Quand la ceremonie a ete terminee, nous nous sommes tous approches du cercueil et nous avons couvert ma belle-mere de fleurs.

Apres, il a fallu fermer le cercueil et c'est chaque membre proche de la famille qui doit le faire.

Les gens des pompes funebres m'ont donne un clou et un marteau.
Je l'ai fait evidemment mais......

Apres la ceremonie, nous sommes alles au funerarium. La encore, une petite ceremonie avec le bonze.

Nous avons pu voir une derriere fois ma belle-mere car on peut
ouvrir une partie du cerceuil pres du visage.

Et apres, le cercueil est parti pour etre brule MAIS A PARTIR DE CE MOMENT-LA, LES GROS CHOCS ont commence !!!

J'en avais deja eu des petits !!!

J'ai entendu dire qu'en Europe c'etait beaucoup plus delicat mais je ne connais pas.

Deux portes se sont ouvertes et la civiere sur laquelle le cercueil de ma belle-mere se trouvait est entre DIRECTEMENT dans le four !!!

Et on a bien entendu qu'on activait le four. JE SUIS DEVENUE MALADE !!!

Apres nous sommes alles dans une piece avec les membres de la famille et d'autres familles d'ailleurs. Car il y avait plusieurs funerailles ensemble .

Nous avons attendu environ deux heures et apres les gens des pompes funebres sont venus nous appeler.

Nous pensions recevoir l'urne avec les cendres de ma belle-mere et bien non, la encore une fois, je suis DEVENUE MALADE mais je ne pouvais rien montrer a la famille.

La civiere sur laquelle se trouvait le cercueil , on y trouvait maintenant le squelette de ma belle-mere !!!

Ma belle-soeur nous a donne des baguettes en bois ( waribashi ) a moi et a mon mari et nous avons du prendre ensemble le premier os.

Ne me demandez pas lequel, je ne sais PLUS !!!

Et apres les autres membres de la famille ont continue.

L'employe des pompes funebres nous a dit qu'il fallait commencer par les pieds pour finir par la tete.

Chacun on avait un genre de baquet en acier inoxydable et on y mettait les os qu'on donnait au bonze et celui-ci utilisait un pilon pour reduire un peu les os qui sont mis dans une urne.

Apres nous sommes rentres a la maison, mon mari etait devant dans la voiture , un genre de mini bus, car nous n'avions pas pris un corbillard.

C'est lui qui tenait l'urne de ma belle-mere.

Apres nous sommes retournes au temple, a l'entree, il y avait un baquet avec du sel que nous devions prendre pour nous purifier. Simplement le geste comme si vous saliez, avec vos doigts.

Le Bonze a encore un peu prie puis nous avons mange ensemble de la nourriture speciale pour les funerailles et nous avons bu de la biere et du sake.

L'urne de ma belle-mere est restee 49 jours dans la maison familliale sur le butsudan selon la tradition bouddhiste et plusieurs fois par jour, on y faisait bruler de l'encens.

Apres, les 49 jours, une autre petite ceremonie et l'urne a ete mise dans le caveau de famille.

Comme la tradition bouddhiste le veut, de son vivant, il faut avoir un nom pour apres la mort.

C'est pour cela que l'Empereur Hirohito, s'appelle Showa maintenant car maintenant, on dit Showa Tenno.

MAIS, MAIS, cela n'est pas gratuit environ 500.000 Yens a payer au temple.


Maintenant, je suppose que vous comprenez bien le pourquoi des BAGUETTES.

Ne jamais donner de la nourriture de baguettes a baguettes !!!

Si vous voulez passer un peu de nourriture, vous la deposez sur quelque chose et l'autre personne la prend.

Hors ligne
Revenir en haut Aller en bas
Silver

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 3 Avr - 16:47

Je viens de trouver un article très intéressant sur de nouvelles tombes ... antisismiques:
Six pieds sous terre, mais en sécurité
le 19/6/2007 à 13h27 par Jean-Paul Porret

Une PME japonaise vient de mettre au point une tombe antisismique, une première mondiale.

Un cimetière japonais Lorsqu’une forte secousse tellurique frappe l’archipel, généralement les dégâts sont minimes. Mais la seule chose qui s’effondre, ce sont les pierres tombales.

Bien souvent, il est impossible de les réparer et leur remplacement est hors de prix.

La société Anshin a trouvé la solution : proposer des pierres tombales antisismiques.

L’idée est simple, il suffisait d’y penser. L’entreprise a donc transposé les techniques de construction antisismiques aux monuments funéraires. Elle équipe par exemples les tombes de vérins et d’absorbeurs de chocs en caoutchouc.

L’installation ne prend qu’une heure et coûte un peu plus de 30 000 yens (200 euros).

Pour le président de la société, c’est un véritable sacerdoce de protéger les pierres tombales japonaises. Il estime que le risque est que les gens, lassés d’avoir à reconstruire les tombes de leurs parents après chaque tremblement de terre, cessent de faire édifier de belles stèles. En d’autre terme, si rien n’est fait, c’est toute la culture funéraire du Japon qui est menacée de mort.

Les marbriers nippons voient pourtant d’un mauvais œil ce nouveau venu. En effet, s’ils n’ont plus à re sculpter les pierres tombales après chaque tremblement de terre, le manque à gagner sera considérable. Le public, en revanche, a plutôt bien accueilli l’idée.

Anshin prévoit de « sécuriser » entre 80 et 100 000 des 60 millions de tombes que compte le Japon en 2007.

source: http://www.aujourdhuilejapon.com/actualites-japon-six-pieds-sous-terre-mais-en-securite-1325.asp?1=1[b]


Dernière édition par Silver le Ven 4 Avr - 10:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 3 Avr - 16:55

Citation :
Siver a écrit : Je viens de trouver un article très intéressant sur de nouvelles tombes ... antismiques

Heu ... antismiques ? scratch

Chouette article en tout cas. Je me demande si ... on mettait les cercueils sur des matelas d'eau ça ne serait pas plus simple et aussi efficace ?
non ? bon, d'accord
Revenir en haut Aller en bas
pscy
Thanatopracteur
Thanatopracteur
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 43
Localisation : Namur - Belgique
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 3 Avr - 17:22

Ils sont fous ces japonais Very Happy

Il y a un autre mot qui s'écrit autrement dans cet article : "ça sert d'os" au lieu de "sacerdoce".. non? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 3 Avr - 17:39

...
Citation :
Bastien a écrit : Anshin prévoit de « sécuriser » entre 80 et 100 000 des 60 millions de tombes que compte le Japon en 2007

" Anshin " ... c'est japonais ? ( c'est chinois comme réflexion je sais )
lol!
Revenir en haut Aller en bas
pscy
Thanatopracteur
Thanatopracteur
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 43
Localisation : Namur - Belgique
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 3 Avr - 17:41

Si le Chi noie, ça va encore me faire du boulot Suspect
Revenir en haut Aller en bas
jesusvannaza
Conducteur de corbillard
Conducteur de corbillard
avatar

Nombre de messages : 1440
Age : 33
Localisation : Elsass
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 4 Sep - 22:57

c'est clair qu'il ont des idée... speciales, ils relient meme les tombes à internet maintenant:


Connexion d'outre-tombe au Japon


Dans le cimetière du village de Kofu, près des Alpes japonaises, les vivants peuvent désormais se connecter au monde des morts.

Au côté des inscriptions traditionnelles taillées dans le marbre, Teruo et Moyoko Oba ont installé sur leur caveau familial une petite plaque sur laquelle figure un code-barres qui permet aux visiteurs équipés d'un téléphone mobile d'afficher sur leur combiné la photo des Oba et leur nécrologie. Ce service a été imaginé par le fabricant de pompes funèbres Ishinokoe qui estime que ce code-barres - qui est utilisé au Japon aussi bien pour prendre un ticket de bus que pour acheter un billet pour un spectacle - est une nouvelle manière, plus complète, de se recueillir et de consulter les épitaphes. "Nous avons déjà une licence et nous devrions en obtenir une nouvelle ce mois-ci. Nous espérons que ce service ne bénéficiera pas seulement à nos clients mais aussi au secteur des pompes funèbres tout entier", a dit Yoshitsugu Fukuzawa, le patron de Ishinokoe, qui a lancé ce produit il y a quelques jours. Dans un pays qui vieillit rapidement et dans lequel les rites funéraires occupent une place importante, l'industrie des pompes funèbres est vue comme florissante et représente un chiffre d'affaires de 1.600 milliards de yens (10 milliards d'euros), selon l'Organisation du commerce extérieur japonais, qui précise que les clients se font de plus en plus exigeants.

La famille Oba considère que cette nouvelle technologie offre plus d'options qu'avant. "J'ai pensé qu'il s'agissait d'une idée géniale car en règle générale le défunt n'a pas son mot à dire sur le décor de sa pierre tombale", a dit Teruo Oba, qui est âgé de 73 ans. Sa femme Moyoko, qui a 70 ans, pense que ce sont surtout les jeunes qui seront connectés. "C'est une nouvelle approche. Nous voulions que nos petits-enfants aient la possibilité de s'en servir lors de leurs visites au cimetière", a-t-elle dit. Le gadget a néanmoins un coût : 1 million de yens (6200 euros). Pour Fukuzawa, ce service permet au marché des services funéraires d'innover tout en rapprochant les familles. "De nos jours, la plupart des funérailles se passent en moins de cinq minutes et consistent à brûler de l'encens et à déposer des fleurs", dit-il. "J'espère que ce changement incitera les familles à rester autour de la tombe et à parler de la mémoire des défunts plus longtemps."

Version française Julien Toyer

Source :http://www.lepoint.fr/null/connexion-d-outre-tombe-au-jap...



vu sur: http://droitsfunebres.blogspirit.com
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvannaza.skyrock.com/
jesusvannaza
Conducteur de corbillard
Conducteur de corbillard
avatar

Nombre de messages : 1440
Age : 33
Localisation : Elsass
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Mar 16 Sep - 22:51

autre témoignage sur les coutumes au japon:


La mort au Japon
Nous avons une vue particulière de la mort en Occident. En fait nous en avons peur et nous la masquons.

Plus personne ne porte le deuil. Révolu le temps des costumes noirs! Il a été progressivement remplace par un brassard noir passé au bras, puis par un petit bouton noir, fixé à la boutonnière. Maintenant un habit sombre suffit... Et encore... En hiver...


Les faire-part de deuil se font discrets. Il y a une trentaine d'années, on recevait un lettre à l'épaisse bordure, noire, bien entendu , maintenant c'est tout juste si nous avons droit à un discret liseret gris, le plus fin possible.

Nous avons peur de la mort! Nous voulons l'éternelle jeunesse!

Nous avons peur de la mort! Nous ne la montrons pas aux enfants! (Pourtant sur leur PlayStation, Nitendo et autre Xbox, ils massacrent plus de gens qu'un Ben Laden au meilleur de sa forme).

Nous avons peur de la mort et en plus nous avons horreur de la crémation! Chez nous ça ne se fait pas! Point Final! Et dans tous les sens du terme, le mot «final».

Ceci est une question de culture. Nous avons été élevé, en France, avec le fameux « Tu es poussière & retourneras à la poussière». Dans nos contrées on enterre les morts : L'homme de Neandertal enterrait les siens. Idem pour Cro-Magnon. Cela date donc de longtemps.

Qu'est-ce qui se passait en Asie, on n'en sait trop rien, le territoire est trop grand et l'exploration trop jeune.

Ce qui est important, c'est le rite.... Pour ceux qui restent. Nous connaissons tous, malheureusement les rites d'un enterrement. Dans le cas de la France, il n'y a pas encore de rites bien établis. Un ami de mon père s'est fait incinérer et a fait jeter ses cendres dans un coin de rivière où il allait souvent taquiner le goujon. La famille s'en est trouvée fort désemparée. Il n'est pas dans les moeurs d'aller se recueillir sur un coin de rivière - vous imaginez la scène le jour de l'ouverture?

Au Japon, pays des rites s'il en est, la question est toute autre.

Le lendemain de la mort, en général, il y a une cérémonie (Otsuya) ou on expose le mort dans ses plus beaux apparat et tout un chacun vient lui présenter ses derniers respects. Les enfant aussi. On ne cache pas la mort aux enfants et très tôt ils savent ce que c'est. En général, au Japon, on vit avec ses morts, et surtout, on ne les cache pas. Pendant ce temps un moine bouddhiste récite des mentras. (Pour la naissance, c'est le prêtre Shinto et pour les mariages c'est soit Shinto, soit Chrétien _ les Japonais ne sont pas sectaires... C'est le moins qu'on puisse dire! )

Quand on arrive pour le Otsuya, on apporte une enveloppe remplie de nombreux billets de 10.000 Y, pour aider la famille a faire face aux dépenses. On signe un registre en indiquant la somme que l'on a mise! Bonjour la pression! Quelque fois, ça fait mal au coeur de mettre 30.000 Y pour un type que l'on ne pouvait pas sentir, mais enfin, c'est comme ça.


Petite anecdote amusante : Si ça vous gonfle de mettre de l'argent, vous mettez une enveloppe vide, mais vous inscrivez une somme sur le registre des doléances. On se sent alors obligé de penser que vous avez «oublié» de mettre la somme, brisé que vous étiez par l'émotion. La face est sauve et on ne vous dira jamais : «à propos, je crois que vous avez oulbié de....» Cette technique est également valable pour les mariages.

Arrive le jour de l'incinération. Rendez-vous au Crématorium où vous êtes *obligatoirement* vêtu d'un costume noir avec un cravate noire ( si vous avez une cravate blanche, c'est que vous allez � un mariage...)

Le cerceuil est ouvert et vous voyez pour la dernière fois le défunt. En général, on passe l'un après l'autre devant, et on dépose une fleur blanche. Le Mort est en costume, lui aussi et dans le cercueil on met lesobjets qu'il affectionnait particulièrement. Je me rappelle d'un des oncles de ma femme : il y avait une photo de sa voiture, une Mini AustinCooper S, vehicule très rare et très prisé au Japon ainsi que son paquet de cigarettes préféré et son briquet (à gaz!). Normal qu'il emporte aveclui ce qui l'avait emporté! Les autres objets étaient très personnels.


Le maitre de cérémonie ferme le cercueil, le place sur un tapis roulant. La porte du four s'ouvre : il n'est pas encore allumé, puis se referme. On entend un grand Vouuuuf! Le four s'est mis en route, mais on ne voit rien. On passe ensuite au restaurant où on mange et boit beaucoup. On parle du mort et uniquement du mort. Comme partout ailleurs, c'est l'occasion pour les membres de la famille éloignée de se revoir, on se salue, se congratule, pleure et rit beaucoup. Le mort aime que ceux de sa famille ne soient pas (trop) tristes.


Deux heures plus tard, environ, on redescend et on va à la sortie du four. Dans une grande boîte en métal, de la taille du cercueil se trouvent les cendres du défunts. Mais ce ne sont pas, à vraiment dire que des cendres, il y a aussi des bout d'os éclatés et blanchis. On a la surprise d'entendre des commentaires du style : «c'est bien brûlé, hein, les os sont bien blancs», etc... Ça surprend. Pendant ce temps les enfants jouent autour des adultes et des cendres. Souvent le maître de cérémonie les prend à part, s'approche avec eux des restes, et explique : ça, c'est le tibia, ça une côte, là un doigts, j'en passe et des meilleures. Oui! Il y a vraiment une approche différente de la mort.



Ensuite, vient le plus dur (pour moi! ) On s'approche par deux des cendres, chacun *une* longue baguette à la main, on prend un os, et le met dans l'urne funéraire. Je me souviens la première fois cela m'a fait tout drôle, la première fois de prendre, avec ma femme, un bout du crâne de sa grand-mère. La hantise : Ne pas faire tomber! Deux baguettes dans la main, pour manger ou faire la cuisine, ça va, mais *une* baguette pour tenir la Mère Grand, cela rend nerveux!


On repart ensuite, en taxi, en bus ou en métro à la maison où une collation nous attend ( et beaucoup de saké). Quelques jours plus tard, on déposera les cendres dans un tombeau ou un caveau.

Autre anecdote amusante : le prix du terrain étant ce qu'il est (horrible), une tombe coute très cher, alors de nombreuses personnes «oublie» l'urne dans le train. Une visite des objets perdus à la SNCF locale est pleine d'enseignement Bien sûr, on ne vient jamais rechercher, on aurait trop honte!

C'est très amusant de se promener dans un cimetière japonais. On voit souvent des familles se réunir autour de la tombe et faire un pique-nique en laissant des mandarines, du saké, ou autre chose que le mort aimait sur sa tombe.

J'imagine la gueule du Garde Champêtre de mon petit village s'il me voyait assis sur la tombe de mon grand-père, un sandwich à la main, un ballon de rouge dans l'autre, avec un autre sandwich et un autre ballon de rouge pour Papy! Un coup à se faire arrêter pour outrage au bonne moeurs!


Le jour anniversaire le la mort de sa grand mère, ma femme se réuni au restau avec la famille et on festoye en parlant de grand maman, qui était une sacré bonne femme! De plus, elle a hérité de ses kimonos! Avec l'un elle a fait des coussins que nous avons toujours utilisés. Grand Maman est toujours parmi nous.


Et il a fait son dernier voyage dans ce... corbillard!



Partir en fumée, mais avec classe!



Pour ceux qui aime rire de tout ça, je ne saurais trop vous conseiller d'aller voir le film "Ososhiki" d'Itami Juzo (The Funeral ...a deadly comedy). Un chef d'oeuvre si vous en possédez les clefs.




source: http://zorglub.hautetfort.com/souvenirs_perso_du_japon/
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvannaza.skyrock.com/
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4764
Localisation : France
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Au Japon.   Mer 17 Sep - 6:03



Le début du texte résume assez bien ce contre quoi le club essaye de lutter.
Revenir en haut Aller en bas
http://thecorpsedrivers.coolbb.net
pscy
Thanatopracteur
Thanatopracteur
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 43
Localisation : Namur - Belgique
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Au Japon.   Mer 1 Avr - 18:30

Quelques autres modèles de corbillards japonais :







un modèle plus moderne... les nouveaux corbillards japonais resemblent plutôt à celui-ci :



Liens intéressants... Si vous voulez plus d'infos, il y a un numéro de téléphone

JAPAN FUNERAL COACH : http://www.japan-f-coaches.com/seihin_you.html

HEARSES AND FUNERAL OPTIONS : http://www.c-fukushi.co.jp/cgi-bin/fukushi-sousai/sitemaker.cgi?mode=page&page=page2&category=3
Revenir en haut Aller en bas
jesusvannaza
Conducteur de corbillard
Conducteur de corbillard
avatar

Nombre de messages : 1440
Age : 33
Localisation : Elsass
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Mer 1 Avr - 22:05

ou à ça



le premier qui trouve quel vehicule à été transformé en corbi aura droit à... ben...à donner la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvannaza.skyrock.com/
david
Maitre de Cérémonie
Maitre de Cérémonie
avatar

Nombre de messages : 4954
Age : 36
Localisation : Haddonfield, Illinois
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 2 Avr - 0:00

une corvette avec la face avant d une corniche?
Revenir en haut Aller en bas
jesusvannaza
Conducteur de corbillard
Conducteur de corbillard
avatar

Nombre de messages : 1440
Age : 33
Localisation : Elsass
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 2 Avr - 1:48

pas tout à fait
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvannaza.skyrock.com/
david
Maitre de Cérémonie
Maitre de Cérémonie
avatar

Nombre de messages : 4954
Age : 36
Localisation : Haddonfield, Illinois
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 2 Avr - 16:48

une cadillac tjs avec la face d une corniche Suspect Question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Japon.   Jeu 2 Avr - 18:32

pscy a écrit:
Quelques autres modèles de corbillards japonais :







un modèle plus moderne... les nouveaux corbillards japonais resemblent plutôt à celui-ci :



Liens intéressants... Si vous voulez plus d'infos, il y a un numéro de téléphone

JAPAN FUNERAL COACH : http://www.japan-f-coaches.com/seihin_you.html

HEARSES AND FUNERAL OPTIONS : http://www.c-fukushi.co.jp/cgi-bin/fukushi-sousai/sitemaker.cgi?mode=page&page=page2&category=3


Pfff.... ! y repondent meme pas en Francais, je suis deçus Crying or Very sad













MDR
Revenir en haut Aller en bas
jesusvannaza
Conducteur de corbillard
Conducteur de corbillard
avatar

Nombre de messages : 1440
Age : 33
Localisation : Elsass
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Sam 4 Avr - 13:02

toujours pas,
en fait c'est un Nissan Patrol avec la face av. d'une corniche

Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvannaza.skyrock.com/
I. VnS
Fossoyeur
Fossoyeur


Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Sam 4 Avr - 16:31

hein un patrol ? putain faut bien chercher Shocked
Revenir en haut Aller en bas
david
Maitre de Cérémonie
Maitre de Cérémonie
avatar

Nombre de messages : 4954
Age : 36
Localisation : Haddonfield, Illinois
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Sam 4 Avr - 18:45

jesusvannaza a écrit:
toujours pas,
en fait c'est un Nissan Patrol avec la face av. d'une corniche


Si tu le dis... Shocked

Ca ne m avais pas l air si gros!
Revenir en haut Aller en bas
jesusvannaza
Conducteur de corbillard
Conducteur de corbillard
avatar

Nombre de messages : 1440
Age : 33
Localisation : Elsass
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Au Japon.   Sam 4 Avr - 19:46


Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvannaza.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au Japon.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Japon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2010 - [Suzuki] Alto (Japon)
» [JAPON] Honda City TURBO I & TURBO II
» marque DID Japon
» [Nissan] Note (japon) 2008
» CUSTOM au japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Corpse Drivers :: Art et Culture :: Us et Coutumes-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit